Le chauffard a écopé de la peine maximale soit 7 ans de prison

Un bel exemple du combat des victimes contre un chauffard avec une peine exemplaire prononcé par la Tribunal Correctionnel de SAINT BRIEUXLe chauffard a écopé de la peine maximale soit 7 ans de prisonUn des avocats de notre association a assisté et plaidé pour la famille de la victime qui a perdu la vie à l’âge de 3 AnsOn ne peut que se réjouir de cette décision malgré le chagrin de cette famille

Côtes-d’Armor. Enfant tué à Pleumeur-Gautier : 7 ans de prison au chauffard

•Le chauffard, multirécidiviste, a été condamné à sept ans de prison | Ouest-France•Le 18 mars 2017, un accident avait coûté la vie à une fillette de 3 ans, à Pleumeur-Gautier (Côtes-d’Armor). Multirécidiviste, l’automobiliste à l’origine du drame avait 2,88 g d’alcool par litre de sang. Ce mardi après-midi, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné cet homme de 39 ans a sept années de prison ferme.« Comment peut-on conduire dans cet état ? Vous êtes récidiviste ! Et après l’accident, vous avez demandé de ne pas appeler les flics. Si votre voiture avait roulé, vous seriez parti… » Lance, effondrée, la maman de la fillette tuée par le chauffard.Dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, des membres de la famille crient « assassin: il a tué notre petite fille, c’est un meurtrier ». La salle pleure. Et parfois souffle quand le prévenu répond à une question d’un proche de la famille. « Combien de voitures vous avez cassé ? Une dizaine. Pas tout le temps sous l’alcool. »Condamné à neuf reprises pour des délits routiers, dont des conduites en état alcoolique, David B, 39 ans, qui est déjà passé par la case prison, avait 2,88 grammes d’alcool par litre de sang le jour du drame, le 18 mars dernier sur une route de Pleumeur-Gautier (Côtes-d’Armor). « Six fois le taux autorisé » observe, médusée, la présidente.Le choc frontalL’homme s’était couché à cinq heures du matin, après avoir bu une quinzaine de verre d’apéritif. Et vers 11 h, il prend le volant de sa BMW, achetée peu de temps avant au garagiste qui l’employait. Il boit quelques bières chez lui. Puis passe chez des amis chez qui il continue à s’alcooliser. Et reprend la route l’après-midi dans sa grosse cylindrée.En peine ligne droite, sur une route sèche, il fonce. Jusqu’au choc frontal d’une extrême violence dans la voie de circulation de la voiture conduite par une femme, accompagnée de sa maman et de son enfant à l’arrière. « La voiture, qui a décollé du sol, est venue s’écraser sur la voiture de la famille. L’impact a soulevé les deux voitures » a témoigné un automobiliste. L’enfant décède. La maman et sa mère sont grièvement blessées.« Je rentrais chez moi. J’étais fatigué. Et je ne sais pas si j’allais vite : je n’ai pas regardé le compteur » tente d’expliquer le prévenu face à une famille brisée. Le tribunal condamne David B à sept ans de prison.

http://www.ouest-france.fr/ DU 23/05/2017