FONCTION DES MEMBRES SUPERIEUR (PREHENSION)

Les membres supérieurs assurent la fonction de préhension dont le développement perfectionné est un privilège de l’espèce humaine. La perte des deux membres supérieurs, correspondant à la perte de la fonction, et fixée dans ce barème au maximum de 90 %.
Chacun des segments joue un rôle dans cette fonction globale, rôle plus ou moins important mais non détachable de l’ensemble.
L’amputation du membre supérieur droit chez le droitier est évaluée à 60 % (50 % pour le gauche). Ce plafond doit permettre d’analyser l’incapacité du sujet examiné en tenant compte de la gêne fonctionnelle appréciée cliniquement, mais aussi des possibilités d’appareillage et de la répercussion sur la vie quotidienne du sujet.
L’atteinte anatomique ne justifie pas un pourcentage d’incapacité par elle-même, mais c’est son retentissement fonctionnel qui est déterminant (raideurs articulaires, troubles nerveux et trophiques, force musculaire). Celui-ci servira de guide et l’expert n’oubliera pas que la fonction des membres supérieurs est essentiellement la préhension. Une fracture de la clavicule ou de l’humérus bien consolidée ne laisse souvent aucune séquelle, donc aucune IPP.
Les pourcentages indiqués pour le côté droit sont valables pour le membre dominant <gauche chez le gaucher).
Les taux peuvent être majorés jusqu’au tiers environ de leur valeur par des facteurs ajoutés tels que la mauvaise position d’une ankylose, une mobilité dans un angle défavorable, des douleurs, des troubles trophiques.
L’expert tiendra compte de la capacité restante.
1° Perte totale par amputation ou paralysie

Perte totale par amputation ou paralysie

 DROITE
GAUCHE
Bras

60 %50 %
Avant-bras55 %45 %
Main
5 %40 %

L’adaptation d’une prothèse fonctionnelle efficace peut justifier une diminution d’un quart environ.

Ankylose en position de fonction



 DROITE
 GAUCHE
Épaule 30 %25%
Coude 20 %25%
Poignet (et prono-supination)
20 %15 %
Main (toutes articulations)50 %40 %

Raideurs articulaires

Elles peuvent être évaluées par rapport aux maximums définis pour l’ankylose et aux taux indiqués pour une raideur moyenne, étant entendu que les taux varieront en plus ou en moins par rapport à cette raideur moyenne, selon l’importance de la raideur et surtout l’utilité du secteur d’amplitude atteint.

 DROITE
GAUCHE
Raideur moyenne de l'épaule15 %12 %
Raideur moyenne du coude
10 %8 %
Raideur moyenne du poignet (y compris prono-supination)
10 %8 %
Raideur moyenne
- de la main
25 %20 %

Raideur moyenne
- de la prono-supination isolée
8 %6 %

4° Paralysies

[table “” not found /]

Main

a) Perte de segments de doigts:

Perte totale de la fonction par amputation ou ankylose de toutes les articulations



DROITE
GAUCHE

Pouce (y compris le 1er métacarpien)
22 %18%

Pouce (deux phalanges)
15 %12 %
Index12 %10 %
Medius8 %7 %
Annulaire6 %5 %
Auriculaire5%4%

Perte partielle ou raideur moyenne

 DROITE
GAUCHE
Pouce



10%8%
Index6%5%
Medius4%3%
Annulaire3%2%
Auriculaire3%2%

b) En pratique, la diminution de la valeur fonctionnelle de la main, organe aussi complexe qu’essentiel, nécessite une étude clinique minutieuse.

On peut utiliser avec profit la Fiche de valeur fonctionnelle de la main établie par J. P. Razemon (Méd. légale et dom. corp., 1974, 7, n0 1, 62-69).

La méthode permet de dégager un chiffre qu’il suffit de multiplier par un coefficient correspondant à la perte totale de la main (0,5 pour la main droite – 0,4 pour la main gauche).