l’expert médical d’assurance

Pour assurer au mieux la défense de vos intérêts à la suite d’un accident occasionnant des dommages corporels, il est donc conseillé d’être assisté d’un
médecin conseil de recours travaillant exclusivement pour les victimes !

En effet, les médecins experts de compagnie d’assurances ne garantissent aucunement une totale objectivité dans l’évaluation de vos préjudices.

L’expertise médicale est la base dans le processus de votre indemnisation de votre dommage corporel.
POUR RAPPEL
Lorsque vous êtes convoqué à une expertise s’est souvent à la demande d’une compagnie d’assurance qui mandate et rémunère l’expert

Il peut s’avérer que le médecin expert minimise vos douleurs, vos doléances et vous accordes un taux AIPP à la baisse
Le plus important c’est que vos expertises, en règle générale il en existe deux pour fixer votre AIPP ainsi que la date de consolidation, soient bien évaluées car si par la suite il existe une réelle aggravation de votre état de santé votre dossier pourra être réouvert pour aggravation

Peut-on lui faire confiance à un expert judiciaire ?

Normalement un médecin expert judiciaire doit être impartial et objectif..
Dans la réalité, ce n’est pas systématiquement le cas.
Il peut arriver que vous receviez une convocation avec une en-tête d’expert judiciaire pour convoquer une victime à une expertise amiable demandée par une assurance.
La victime se sentira protégée par un médecin expert à qui la justice fait confiance…
Il sera tout de même difficile pour une victime d’avoir confiance à un médecin expert servant d’arbitre dans le cadre de d’expertise judiciaire et recevant en même temps des missions de compagnies d’assurances
Nous vous conseillons donc de vous faire vivement accompagné par un médecin expert en droit des victimes ou un avocat spécialisé dans le préjudice corporel Pour assurer au mieux la défense de vos intérêts à la suite d’un accident occasionnant des dommages corporels,
Afin d’effectuer son rapport le médecin expert doit évaluer et prendre en compte tous les préjudices de la victime jusqu’à sa consolidation
Le déficit fonctionnel temporaire (DFT)
Le déficit fonctionnel permanent et l’AIPP
souffrances endurées
date de consolidation
Les répercussions de l’accident sur les activités professionnelles, sportives, Vie social, antérieure, d’où la nécessité de l’avoir bien décrite au début du rapport dans vos doléances
L’incidence professionnelle
Le préjudice d’agrément
Le dommage esthétique
Le préjudice sexuel
Préjudice d’établissement (Frais de logement adapté )
Assistance permanente par une tierce personne
La détermination des besoins